March 30, 2006

On parle déjà de blueKiwi dans la presse nationale…

Posted by

Webmaster

Bklogofruit

Alors que le lancement officiel de blueKiwi était prévu à l’occasion de l’événement Capital IT, Courrier Cadres publie spontanément un article sur l’expérience de Dassault Systèmes France dans son numéro 1622 du 23 mars 2006. blueKiwi y est présenté comme une plate-forme de dialogue collaboratif, collaborative talkplace, un nouvel usage de l’Intranet centré sur le partage et l’échange entre les individus.

L’objectif avoué est de transformer les connaissances individuelles et non structurées en une richesse collective partagée et vivante. Je me lasse pas de cette solution et du concept qui en découle… Cette semaine encore je le présentais à quelques entreprises et toutes considèrent que c’est l’avenir des sociétés modernes que de placer leurs salariés au centre de leur processus de création de valeur. Encourageant !!!

Technorati Tags: , , ,

Jean-Luc GRELLIER

Génial pour .gr, de la pub assurée sans investissement : Joli coup !
Quand on y réfléchit BlueKiwi est la transposition au monde de l’entreprise des concepts de l’e-administration et plus globalement de l’internet 2.0.
Depuis des années on nous rabâche que l’e-administration c’est mettre le citoyen au centre des processus administratifs, que l’e-economie, c’est mettre le client au centre du processus de vente (ça semble évident, mais pas tant que ça en fait…), que l’e-citoyenneté c’est mettre les citoyen au centre des toutes les problématique de la société (ex : journaliste citoyen etc.).
Il restait au monde de l’entreprise et du travail à se tourner vers lui-même et voir ce qu’il pouvait faire pour que ses employés soient au centre des processus. BlueKiwi répond là à une attente très forte que seuls les dirigeants modernes, ambitieux et flexibles peuvent appréhender. Il n’est en effet pas simple d’introduire un tel produit dans une entreprise quand la seule vision de son dirigeant est celle de la hiérarchie. Pour en arriver à ce qu’un dirigeant mette en place de tels outils, cela veut dire qu’il a déjà acquis :
– le fait que chaque salarié est dépositaire d’un savoir et d’un savoir-faire,
– le concept d’intelligence collective,
– le concept de collaboration quel que soit la position hiérarchique,
– qque la transversalité n’est plus un concept mais une réalité.
Ca doit faire peur à certains, mais quelle catapulte pour ceux qui ont une conception moderne du management !
Encore Bravo !

William PERES

Voila une excellente nouvelle !
D’autant que chez nous (Dassault Systemes), la mayonnaise commence a prendre…
Bon nous ne sommes pas encore tout le groupe a bosser dessus et partager mais le nombre de personnes qui veulent en faire partie augmente de jours en jours… 🙂